•                                                                     




    Dmitri Alexandrovitch Prigov, Russe, né à Moscou en 1940, n'est pas seulement un poète et écrivain, lauréat du prix Pouchkine en 1993 mais aussi un artiste  peintre et plastitien particulièrement connu pour avoir été l'un des fondateurs du conceptualisme russe.







    Un autre poème sans titre




    Quand un Grec lève la tête par exemple




    Que voit-il au-dessus de lui ?




    Il voit Dieu tout nu




    Parce qu'il fait chaud dans son pays




    Et nous quand nous levons la tête




    Que voyons-nous de notre côté




    Nous voyons Dieu tout nu




    Mais en plein hiver




    Là est la différence




     


    votre commentaire
  • trop fatiguée pour réfléchir, la compta, ça ne me va pas...






    deux toiles de Cola, peintre et illustrateur (un très joli site: http://www.colas.lesite.free.fr)






    et une toile de Jean Dubuffet (1943) pour illustrer un texte du poète Dmitri A Prigov, sans titre




    Je remarque que les gens dans le métro ont le sommeil lourd




    Qu'ils y dorment de manière particulièrement obtuse et vide de sens, bien que certains aient l'air jeune




    Peut-être est-ce la vie, ou peut-être la profondeur est-elle au-dessus des forces humaines




    Car nous sommes au niveau des tombes




     



    Et même plus profondément - au niveau de l'autre monde, pourtant on y vit, il y a de la lumière




    Sauf que les gens dorment d'un lourd sommeil, bien qu'ils semblent vivants à première vue




     


    votre commentaire
  •  Ce jeune taureau est admirable de candeur


    et le cheval s'affole de faire du sur place comme l'écureuil dans sa cage



    je viens de visiter le site de ce sculpteur français, connu dans le monde entier et encore actif à 79 ans http://www.derbre.com 


    où l'on peut admirer d'autres sculptures et

    lu un article de Rémi Hagel dans l'Avenir agricole (Louis Derbré est issu du milieu rural de la Mayenne) http://www.aveniragricole.net/site/index/index.php?page=information&ss_page=article&iid=1094

     où j'ai relevé cette phrase de l'artiste qui énonce une opinion que je partage


    « L'erreur française est de considérer que l'art est une forme de luxe. » Louis Derbré


    En attendant, si vous passez par la Mayenne, près d'Erné, vous pourrez visiter l'espace culturel qui lui est consacré et où il donne parfois des cours.

     




    Ernée - Espace Culturel Louis DERBRE
    Rue Pierre et Marie Curie 53500 ERNEE
    Tél. : +33 2 43 05 77 61


     


     


    votre commentaire

  •  Des sculptures dites "monumentales" de Louis Derbré sont exposées en plein air sur les Allées depuis quelques semaines.


    Il y en a de trois sortes, des figures humaines à l'attitude hiératique comme cette présentation de l'enfant que l'on voit au premier plan et dont je ne sais le titre, d'autres encore plus longilignes et qui, debout sur la pointe des pieds, semblent s'étirer bras levés comme pour toucher le ciel et saisies dans une position où l'équilibre est sur le point de se rompre. Enfin des statues animalières, celles que j'ai préférées bien qu'habituellement ce thème ne m'attire pas.


    Ainsi ce loup qui paraît exécuter une prestation artistique sur patins à bitume



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique