• liberté chérie, comme tu t'éloignes vite


    en revenant d'Espagne, chaque fois, nous sommes tristes de regagner un territoire où sans cesse nos libertés sont menacées et nos droits bafoués

    les Espagnols nous demandaient si l'on pensait que l'extrême droite gagnerait aux prochaines élections
    nous répondions que même si c'était le cas, ce serait davantage un vote d'opposition à la politique aujourdhui menée mais que le fascisme ne passerait pas
    et nous nous regardions tous en chiens de faïence
    car ainsi que le murmurait leun d'eux, doucement pour ne pas nous heurter
    "un autre régime de coercition ne s'est-il pas déjà installé à nos dépens ?"

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :