• c'est ma belle mère, paix à son âme de chti, qui me disait autrefois, "mais pourquoi dit-on "stress", n'y-a-t-il pas suffisamment de mots en français pour décrire ce sentiment d'angoisse qui parfois vous saisit ?"

    stress

     eh bien, non, je ne pense pas que la simple angoisse, la dépression ou le ressentiment, la nostalgie ou la mélancolie puisse traduire ce raccourci décapant de "stress" pour "état de stress" et, "état de tension", ne suffit pas à décrire cette impression d'accélération dans la chute, ce que l'on désignait, passé un temps, mais de manière incomplète comme "36e dessous" tandis que s'accumulent sur votre pauvre tête tant d'emmerdes chienliques que vous renoncez à les classer par catégories: ils sont comme autant de grains de sable qui s'entassent et pèsent une tonne en même temps qu'ils s'infiltrent par tous vos orifices et failles déclenchant une gratouille s'intensifiant au point que vous vous en arrachez ce qui vous reste de derme tout en vous cognant la tête sur les murailles qui s'élèvent et vous enserrent à la mesure du gouffre qui s'ouvre sous vos pieds...

    bref, tournons une page et revenons-y tout de go, avec ces hypersurfaces qui dévorent maintenant la ville

     encore 3 petits tours Auchan et je deviens une adepte farouche de la déconsommation !

     une horreur, Castorama qui s'agrandit et c'est Confo qui prend sa place et double ou plus sa surface, et Auchan qui en profite pour s'étendre et occuper tous les créneaux, de la barbaque discount aux produits diététiques en passant par le vrac et la sandwicherie, vite fait grossir et grossir encore avant que les nouveaux hyper et galeries marchandes ne s'ouvrent dans ce quartier de l'Hours aujourd'hui en construction, qu'est-il dit, 14000 m² sur deux niveaux, le plus grand marché à ciel ouvert d'Europe ?

    ai-je bien lu ou je délire à moins que ce ne soit eux, c'est eux forcément mais est-ce du simple fantasme comme on voit dans les cauchemars ou les films de Stephen King ou du vrai fantasme en barres de béton ?

     je pencherai pour le second puisqu'il ne fait nul doute que travaux il y a, qui de plus, vous pourrissent la circulation

     bref, faisant mon tour mensuel auchan, qui tenait d'ailleurs du marathon, il était déjà tard, plus beaucoup de temps avant la fermeture et tant de rayons et de gondoles, où l'on se surprend à examiner un nouveau pot de sauce où un surgelé que l'on connaissait pas, et l'on finit par acheter ce qu'il ne fallait pas et oublier le nécessaire,

    et je me voyais truie parmi les truies me dandinant entre les auges alignées en rangs serrés....

    oui, encore trois petits tours auchan et c'est décidé, je déconsomme !

     sans compter que le printemps avance, bientôt la perquize annuelle ! il me faudrait bien examiner les recoins de mes tiroirs voir si un porte-clef ou autre babiole en forme de feuille de cannabis n'a pas été oubliée par mégarde ! parce qu'alors je récidiverais pour la deuxième fois et par les temps qui courent et ne s'arrêtent plus de courir, forcément, ça pourrait aller loin !

     sans compter qu'après avoir vu les infos, j'ai décidé que je ne serai jamais ministre, j'ai toujours détesté faire la bise à n'importe qui.....

     sans compter ... 


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires